QUENTIN L’AVENTURIER AU TRIPORTEUR

Marmeladealsace-1552634801.png

Salut à toutes et à tous,

Retrouvez un nouvel article pour vous présenter des profils inspirants dans le domaine des aventures entrepreneuriales. Après Eric et Priscilla

Nous allons parler de Quentin et de son projet Marmelade.alsace.

Marmelade c’est quoi?

Marmelade.alsace est la concrétisation du projet de fin d’études de Quentin Seyeux. C’est aujourd’hui une épicerie en ligne qui vous simplifie la vie et permet de se faire livrer ses courses à Strasbourg, en direct des producteurs.

Marmelade propose aux Strasbourgeois de se faire livrer directement chez eux les produits vendus par les artisans et petits producteurs d’Alsace.

Plus besoin de se déplacer pour faire ses courses locales, quelques clics suffisent pour commander de bons produits locaux.

Recevez tous vos produits en une seule commande, en 48 heures seulement!

Nous vous livrons à Strasbourg grâce à nos vélos électriques !

Une démarche écologique qui correspond bien à notre ville qui compte le plus grand réseau de pistes cyclables en France.

Les frais de livraison sur votre première commande sont offerts. Ils sont ensuite de 3,90€ ou 4,90€ en fonction la zone de livraison. Livraison offerte dès 60 € d’achats.

Mais qui est donc Quentin?

Notre bon ami Quentin est né il y a 27 années de cela en normandie, il a eu la bonne idée de grandir en Franche Comté et de faire sa prépa à Besançon puis ses études à Neoma Rouen. Lors de son périple universitaire il a été amené à vivre 6 mois à Barcelone et 7 mois à Hong Kong.

Il a travaillé à l’agence France presse à Paris.

C’est à cette occasion que son idée de Marmelade a commencé à germer. En effet avec sa vie à Paris il s’est rendu compte d’un décalage entre les produits et les prix qui étaient pratiqués. Un problème entre les intermédiaires, les emballages etc..

C’est en partant de ce constat qu’une envie de réconcilier le local avec internet est née. Pourquoi? Tout simplement parce qu’en 2 clics on peut se faire livrer des produits qui proviennent du local avec notre ami internet.

“J’ai grandi dans un petit village de montagne en Franche Comté et pour moi, les produits locaux ont longtemps fait partie de mon quotidien.”

Cyber_Monday_Sale-1552822016.png

Quel est son profil?

Intéressé par l’informatique, il avait en charge l’ERP (Enterprise Ressource Planning) de l’AFP (Agence France Presse), lors de sa période de formation en Master à l’âge de 24 ans. De très grandes strates hiérarchiques ainsi que des idées et des rêves qui avaient été alimentées par son master en entrepreneuriat.

A cette époque il avait 3 mois pour monter un projet, former son équipe, développer un business plan et prouver la viabilité de son concept.

C’est à ce moment qu’il imagina la suite de son aventure.

Après une étude de marché il décida de venir en Alsace pour implanter son projet.

L’Alsace, mais pourquoi l’Alsace?

Tout simplement car cette idée n’avait pas encore été développée chez nous et c’est une région qui possède de bons produits, une fierté locale.

Le Départ vers l’aventure!

C’est ainsi qu’à 25 ans il arriva dans notre région avec pour ambition de réussir.

Il développa un site internet lui même avec les compétences qu’il avait acquises par ses propres moyens en auto apprentissage. Les 6 premiers mois étant donc concentrés au démarchage des producteurs qui allaient travailler avec lui ainsi qu’à trouver des moyens logistiques.

Depuis un an il se concentre plus sur la partie communication et ça marche mieux. De mieux en mieux, grâce au bouche à oreille et aux réseaux sociaux la demande augmente.

En 1 an et demi il a fait 4000km à vélo dans la ville, un bon moyen de se maintenir en forme avec une moyenne de 7,3km par jour.

Il y a 2 mois se finissait le financement participatif pour son entreprise, avec un objectif de 6500€ et une réalisation de 6635€ le financement a été un succès montrant l’intérêt des personnes pour les produits locaux livrés à domicile.

Cela va permettre à Quentin de développer ses partenariats et acheter du nouveaux matériels.

Avec son partenaire Geoffrey BROSSARD, ils sont en train de développer de nouvelles fonctionnalités sur le site pour optimiser la tournée des fermes et la gestion du stock.

Objectif, 0 perte!

Quels ont pu être les freins?

Lorsqu’on est étudiant on a pas forcément des milles et des cents. On commence avec une petite cagnotte. En plus comment dire à ses parents qu’on va devenir livreur à vélo après avoir payé des études dans une école de commerce.

Mais l’argent n’était pas le seul frein à cette aventure.

En arrivant en Alsace Quentin ne connaissait personne, il était frustré de sa situation et il devait se dépasser pour atteindre ses objectifs. Il a fait un important choix qui est de mettre de côté certains de ses rêves pour en réussir un.

Il fallait qu’il trouve les 15 premiers producteurs qui allaient l’accompagner dans son aventure pour lancer la machine, une fois cette étape réussie c’était beaucoup plus facile de trouver les autres.

Il faut avoir du courage pour se lever tous les matins et avancer en se demandant ce que l’on va faire de sa vie? si l’on va réussir?

C’est grâce à ses voyages que Quentin s’est forgé un mental de combattant, lors de ses mois passés à Hong-Kong  il avait pour habitude de voyager le plus simple possible et de partir dans d’autres villes en Asie, trouver de quoi dormir et de quoi manger lors de ses voyages, rencontrer et discuter avec des inconnus.

Cela lui a permis d’apprendre à se débrouiller, trouver des solutions et ne jamais abandonner. 

“Quand on voyage comme ça dans les pays on peut se retrouver dans des situations inattendues avec des hauts et des bas”

3-1552634825.png

Quels sont les conseils que tu pourrais donner?

– Un entrepreneur pour qui je travaillais à Barcelone m’a conseillé de démarrer juste après mes études, car c’est le moment où on a vraiment rien à perdre et tout à gagner. Je crois qu’il avait raison et qu’il est plus dur de renoncer à une situation confortable que de partir de rien.

– Pas besoin d’être un génie pour se lancer ! Entreprendre, c’est avant tout se lever chaque matin, montrer qu’on est là et qu’on en veut. Il faut savoir persévérer, sans cesse essayer, prendre du recul sur ses idées, se remettre en question tous les jours et avancer un pas après l’autre. Il n’y a pas de formule magique, seulement de la volonté 😉

– Enfin, je pense qu’il faut se faire confiance. Quand on commence et qu’on est peu expérimenté (comme c’est mon cas), il ne faut pas hésiter à aller poser ces questions mais il faut également croire en son projet et ne pas renoncer ou changer d’avis dès qu’une personne nous contredit.

L’équipe Marmelade !

Deux jeunes à l’énergie débordante !

  • Quentin Seyeux

27 ans, a terminé ses études à Neoma Business School à Rouen, où Marmelade était son projet de fin d’études. Une fois son contrat d’alternance terminé, il a emménagé à Strasbourg et a décidé de se lancer ! De la conception du site, à la création des partenariats et jusqu’aux livraisons à vélo, il s’occupe de tout !

  • Geoffrey Brossard

27 ans également, a rejoint l’équipe depuis janvier en tant que développeur Web. Il est ainsi en charge de tout l’aspect technique du site, des mises à jour à la création de nouvelles fonctionnalités.

Voilà déjà un an que Marmelade existe et ce ne sont pas les idées qui manquent, bien au contraire ! Nous comptons sur vous pour nous aider à poursuivre l’aventure !

CONTACT PRESSE

Marie-Elisabeth North

+33 (0)6 70 16 91 26

contact@360degresnorth.com

Quentin Seyeux

+33 (0)7 80 51 02 20

quentin.seyeux@marmelade.alsace

Contact Marmelade

L__quipe-1552637175.png

LE TRAVAIL D’EQUIPE

Après cette belle victoire en Coupe du Monde de Football par l’équipe de France de Football Masculine voici un article sur le travail d’équipe.

Comment bien monter un projet lorsqu’on est à plusieursDans cette hypothèse nous partirons sur des équipes de 4 personnes minimum pour que vous puissiez vous imaginer concrètement comment cela fonctionne. Nous allons voir ensemble les 5 points essentiels à connaître quand on travail en équipe :

Sans-titre-1-1024x527

1 – L’investissement

Lorsque vous vous lancez dans un projet en équipe vous devez bien penser à l’investissement de chacun, est ce que vous êtes prêt à participer à cette aventure sur le long terme? Êtes vous prêt à travailler pendant des semaines ou des mois avec les mêmes personnes? Vous devez aussi penser à faire attention aux personnes nuisibles au groupe, par exemple les gens qui ont de trop fort ego et qui pourront poser des problèmes dans le groupe lorsqu’ils ne sont pas d’accord ou qui voudront orienter vers leurs propres idées le projet et laisser les autres sur le carreau ou les personnes manipulatrices qui essayeront de tirer avantage de tout ce que les autres feront et qui en profiteront pour se mettre en avant dès que possible au détriment du projet et du groupe.

Posez-vous aussi la question si vous êtes prêt à vous informer, vous former, vous préparer à un travail de groupe, il existe pleins de méthodes différentes de gestion et il faudra trouver celle qui correspond le mieux à votre groupe et qui vous permet d’avancer rapidement.


2 – Quorum

Beaucoup de projet prennent énormément de temps voir n’aboutissent jamais à cause d’une raison assez simple, quand vous travaillez sur un projet à plusieurs on aime bien faire des réunions de plusieurs heures tous ensemble, on a pas envie que l’un d’entre nous rate quelque chose et cela oblige à trouver un créneau où tout le monde peut être présent. C’est cool mais cela est souvent tueur pour un projet.

Il faut prendre conscience que ce réunir tous ensemble pour travailler vous fera perdre plus de temps car vous ne travaillerez que lorsque vous vous verrez et si vous devez attendre d’être tous ensemble cela prendra encore plus de temps.

Les réunions doivent servir uniquement à faire des mises au point sur le projet, à prendre une décision de groupe et partager des informations utiles.

Vous devez vous dire que vous pouvez vous réunir sans avoir toutes les personnes présentes, vous devez donc établir un quorum de réunion pour que celle-ci soit valide et que les décision prises soient validées auprès de tout le monde.

Par exemple à 4 personnes vous pouvez vous dire que si 3 membres sont présent la réunion peut commencer.

  • 5 personnes         ⇒ 3 membres
  • 6, 7 personnes     ⇒ 4 membres
  • 8,9 personnes     ⇒ 5 membres
  • 10, 11 personnes     ⇒ 6 membres

Etc..


3 – Réunion

On revient sur les réunions. Pour qu’une réunion soit utile elle ne doit pas être une réunion de travail mais une réunion de partage et de prise de décision.

  • On partage les informations et les tâches qui ont été effectuées.
  • On prend des décisions ensemble sur l’avenir du projet.
  • On planifie les prochaines étapes, les prochaines tâches.

Entre les réunions les gens effectuent les tâches qui leurs ont été assigné. Pour qu’un projet avance bien il ne faut pas que les réunions soient trop espacées les une des autres ni qu’elles soient trop longues. Une réunion de 10h ne sert en général à rien sauf à échauffer les gens.

N’hésitez pas à faire des réunions courte de 2H maximum avec un ordre du jour pour permettre de bien les préparer et qu’elles se passent au mieux.

Une réunion par semaine est un bon rythme ce qui peut être le mieux si vous avez le temps et que vous voulez avancer vite et d’en faire 2 par semaine et de travailler les tâches entre chaque réunion.

dfaabaaf436dcad7ed0a43b813b21039


4 – Les Tâches

Quand vous avez posé le rythme de vos réunions vous pouvez effectuer vos tâches entre chacune d’entre elles.

Répartissez les tâches entre les personnes en fonction de ce qu’ils veulent faire ou peuvent faire mais faites toujours en sorte que ce soit quelque chose qui les intéressent pour qu’ils soient motivés par cette action.

Fixez vous des objectifs à atteindre pour que vos tâches aient un véritable intérêt et impact sur votre projet, vous devez avoir des résultats attendus de vos actions.

Une chose importante lorsque l’on est dans un projet de groupe, souvent les gens ont l’impression de plus travailler que d’autres et cela peut créer des malaises au sein de l’équipe, on va se dire que les autres ne sont pas utiles au projet, qu’on est meilleur qu’eux et qu’on mérite plus.

N’oubliez pas que chaque personne à ses avantages et ses inconvénients, si vous avez passé 10 heures pour effectuer une tâche et qu’une autre personne à passer 1h ce n’est pas un problème, ce qui compte c’est que la tâche a été effectué.

Vous devez comprendre que chacun va aller à sa vitesse dans le projet et ne pas remettre en questions les compétences de chacun sur le travail, il faut avoir un non jugement et aucune mise d’intention sur ce que les gens vont faire dans leurs tâches.

liste-a-faire


5 – Le Temps

indexLe temps est un élément important d’un projet.

L’expérience montre qu’en général une équipe reste motivée environ 6 mois avant de commencer à laisser tomber s’il n’y a pas de résultat apparent.

Vous devez donc prendre cela en compte lorsque vous vous lancer dans votre projet.

  • Combien de temps suis-je prêt à attendre avant que cela ne se réalise?
  • Ai-je envie que le projet devienne réalité dans 6 mois? 1 an?
  • Comment garder l’équipe motivée pendant le temps de la réalisation?
  • Devons nous prévoir des moments festif pour ne pas être toujours en train de travailler ou donner l’impression que tout tourne autour du projet?

Voici quelques conseils pour réussir un bon travail d’équipe.

roadmap

L’INTELLIGENCE COLLABORATIVE

L’INTELLIGENCE COLLABORATIVE

Collective-Intelligence-Innovation-940x470

Vous entendez souvent parler d’intelligence collective ces derniers temps.

Mais saviez vous qu’il existe plusieurs formes d’intelligence qui vous permettent de mettre en œuvre des actions en groupe?

Dans cet article nous allons parler plus précisément de l’intelligence collaborative :

Par collaboratif on entend le fait que le groupe imagine et mette en action ses propres solutions.

L’objectif de cette intelligence et de mettre en place les moyens pour un groupe de répondre aux questions qu’il se pose via ses propres compétences internes.


Pour y parvenir il faut mettre en places les moyens et le cadre exprimer les idées des uns et des autres.

L’intelligence collaborative s’inscrit dans une volonté opérationnelle.

Les personnes sont réunies autour d’une intention, un objectif à réaliser.

Il y a une interdépendance entre les membres.

Comme vous l’aurez compris on utilise cette forme d’intelligence pour mobiliser des membres d’un groupe déterminé afin de répondre à une question ou une problématique donnée.

profils-de-culture-collaborative-en-entreprise


On peut diviser en 4 parties les possibilités d’atelier liés à cette forme d’intelligence :

  1. Diagnostic pour faire un état des lieux
  2. Stratégie pour mettre en place un plan d ‘action
  3. Décision pour prendre la décision
  4. Solution pour trouver des solutions communes

Comment savoir quelle possibilité utiliser?

Vous devez vous poser les questions suivantes :

  1. Quel est notre défi au quotidien?
  2. Quels sont les enjeux?
  3. De quoi avons nous besoin?

L’intelligence collaborative nécessite d’avoir bien préparer en amont certaine partie :

  1. Quelle est la question à laquelle vous voulez répondre?
  2. Quel est votre objectif de l’atelier?
  3. Quels sont les résultat que vous voulez obtenir à travers cet atelier?

Lors d’un atelier d’intelligence collaborative vous allez mettre en oeuvre plusieurs processus :

  1. Divergence : Chacun exprime ses idées
  2. Émergence  : On croise les idées des gens et on fait des associations
  3. Convergence  : On recentre les idées vers une idée commune

Pour mettre en place un atelier en général on suit les phases suivantes :

  1. Inclusion : créer un lien entre les personnes et ouvrir à la présence
  2. Objectif : Pourquoi êtes-vous là? Quels sont les enjeux de cet atelier?
  3. Cadre : Quelles sont les règles de l’atelier
  4. Divergence : Chacun exprime ses idées
  5. Émergence : On croise les idées
  6. Convergence : On crée une solution à travers les idées communes
  7. Clôture : on célèbre le résultat et on laisse les gens s’exprimer

Pour réussir un atelier nous avons 4 postures possibles :

  1. L’Animateur : Accueil et anime le groupe
  2. Le Facilitateur : Accompagne le groupe, recadre si besoin
  3. Le Donneur de parole : Fait en sorte que les gens s’expriment correctement
  4. Le Maître du temps : Vérifie le temps et permet de passer aux étapes suivantes

Lors d’un atelier d’intelligence collaborative il ne faut pas oublier que :

Vous êtes tous à égalité, il n’y a pas de professeur et pas d’élèves vous n’êtes pas plus ou moins sachant que les autres, vous êtes là pour créer ensemble.

Vous êtes là en bienveillance et vous écoutez les autres sans jugement.

Vous en devez pas faire attention aux intentions des gens, les gens s’expriment comme ils sont.

L’écoute est importante, on fait attention à ce que les autres disent.

Ne pas hésiter à poser des questions et à reformuler pour voir si tout le monde a bien compris.

Ne pas hésiter à prendre des notes.

ciq-compass3